Les derniers livres

Default Placeholder Default Placeholder Default Placeholder Default Placeholder Default Placeholder

La révolution sociologique

Cet essai exceptionnel et ambitieux, qui s’inscrit dans la droite ligne des travaux de P. Bourdieu, N. Elias et S. J. Gould, analyse une révolution dans l’ordre de la connaissance : l’irruption de la pensée sociologique en France et en Allemagne, à l’orée du XXe siècle, et la déflagration qu’elle a causée. Sa première victime fut sans doute la philosophie, contrainte à une violente remise en cause, dont ce livre s’attache, entre autre, à relire les principaux auteurs au prisme de cette analyse.

Au tournant du XIXe et du XXe siècle, l’ordre de la pensée, du savoir et des représentations a été ébranlé par la sociologie naissante. L’image de l' » homme « , de l’existence humaine, s’en est trouvée profondément bouleversée. Cette révolution sans morts ni barricades a en revanche fait de nombreuses victimes, à commencer par la philosophie. Face à l’idée d’une autonomie et d’une singularité irréductible des faits sociaux, parachevant le développement d’approches objectivistes de l’esprit humain, la philosophie s’est retrouvée acculée, sommée de se redéfinir et d’abandonner à la sociologie, au moins provisoirement, les terrains de la morale et des conditions de possibilité de la connaissance.

Le fichier sera disponible dans 30 secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share Article:

Translate »