Les derniers livres

Default Placeholder Default Placeholder Default Placeholder Default Placeholder Default Placeholder

Psychopathologie de la vie quotidienne

En rédigeant cet ouvrage, Freud vise à faire connaître au grand public l’existence de l’inconscient, tel qu’il se laisse entrevoir à travers les « ratés » du refoulement que sont les « actes manqués ». Qu’est-ce qu’un acte manqué ? Il s’agit d’une manifestation non intentionnelle qui survient dans la vie de tout individu normal, et pas seulement chez un névrosé.

Freud relève que pour appartenir à cette catégorie, ce type de manifestation ne devrait pas dépasser « ce que nous appelons les limites de l’état normal », « présenter le caractère d’un trouble momentané » et « avoir été accompli précédemment de manière correcte » (p. 275). En langue allemande, le concept d’acte manqué a un sens plus large qu’en langue française ; il inclut un vaste éventail de phénomènes d’apparence anodine comme les gestes malencontreux, les lapsus, les oublis, les négations ou les méprises et ne se limite pas à des actes moteurs tels que la perte ou le bris d’un objet significatif, comme le veut l’usage en langue française. De plus, en langue allemande, tous ces ratés de l’inconscient portent le préfixe « Ver- », ce qui a pour avantage de les réunir dans un même ensemble : « das Vergessen (oubli), das Versprechen (lapsus linguae), das Verlesen (erreur de lecture), das Verschreiben (lapsus calami), das Vergreifen (méprise de l’action), das Verlieren (fait d’égarer un objet) » (Laplanche et Pontalis, 1967, p. 6).

Dans Psychopathologie de la vie quotidienne Freud décrit les différentes formes d’actes manqués et les illustre à travers de nombreux exemples…

Le fichier sera disponible dans 30 secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share Article:

Translate »